African Journal of
Political Science and International Relations

  • Abbreviation: Afr. J. Pol. Sci. Int. Relat.
  • Language: English
  • ISSN: 1996-0832
  • DOI: 10.5897/AJPSIR
  • Start Year: 2007
  • Published Articles: 359

Full Length Research Paper

Potency of ECOWAS mission strategy in resolving electoral conflict in West Africa: A case of Côte d’Ivoire

D. A. Daniel
  • D. A. Daniel
  • Department of Board Affairs and Proceedings (PSEG. 1), African Development Bank Group, Abidjan, Côte d’Ivoire.
  • Google Scholar
D. U. Enweremadu
  • D. U. Enweremadu
  • Department of Political Science, Faculty of Social Sciences, University of Ibadan, Ibadan, Oyo State, Nigeria.
  • Google Scholar


  •  Received: 31 December 2019
  •  Accepted: 12 February 2020
  •  Published: 31 March 2020

Abstract in French

Les conflits sont inévitables dans toutes les relations humaines, toutefois, lorsqu'ils sont gérés correctement, les coûts en vies humaines et en biens matériels sont minimisés. La présente étude examine l'étendue de la stratégie de paix de la CEDEAO dans la résolution de la crise post-électorale en Côte d'Ivoire et l'efficacité de la stratégie de la mission électorale de la CEDEAO. Le modèle de recherche par entretiens approfondis a été adopté, c'est-à-dire que des techniques de collecte de données primaires (entretiens structurés) et secondaires (examen contextuel) ont été utilisées. Au moyen d'une approche qualitative, un nombre total de 15 informateurs clés ont été interrogés en utilisant la méthode d'échantillonnage par grappes. Les résultats obtenus ont montré que la CEDEAO a adopté les mécanismes de médiation, d'imposition et de maintien de la paix, de diplomatie, de négociation, d'observation des élections et de contentieux pour instaurer la paix en Côte d'Ivoire en 2010. En outre, il a été révélé que les conflits internes fondés sur l'identité, l'absence de stratégie structurelle et stratégie de gestion des élections, l'insécurité aux frontières, le manque de proactivité, l'absence de force militaire stable et de politique parmi ses États membres sont autant des facteurs militant en faveur de la CEDEAO dans ses efforts pour instaurer la paix dans la sous-région, tandis qu'un financement adéquat, l'accent sur le secteur de l'éducation, les actions du corps législatif, le recours aux sanctions et la coopération régionale ont été recommandés. En conclusion, cette étude a révélé que le manque de ressources financières et techniques a restreint l'intervention de la CEDEAO dans la résolution des conflits aux seules approches politiques et diplomatiques.